Bien le bonjour mesdames !

... Sans doute connaissez-vous ce sentiment : l'attraction/répulsion.

Et bien c'est la relation ambiguë que j'entretiens avec le cuir !!! J'adore cette matière, j'adore(rai) la travailler, créer de grandes pièces, mais - car il y a un gros mais - je trouve cela très effrayant. 

En dehors du fait que je ne possède ni la machine, ni les aiguilles adéquates, j'ai toujours un peu peur de couper le cuir, sans doute car les enjeux sont quand même différents qu'une légère toile en cas d'erreur et, bien que très souple, reconnaissons qu'il est tout de même moins facile à manipuler, plier, replier, etc.

Bref, c'est entre autre pour ces raisons qu'avec ma copine Bobines d'Elo, nous avons acheté à St Pierre une superbe pièce en cuir que nous devons nous partager ; de laquelle, de mon côté, j'aimerai créer un sac à main.... mais je n'en n'ai toujours rien fait !

Donc. Pour prendre le taureau par les cornes, mais en douceur (vive le non sens ^__^) j'ai décidé de commencer léger, avec un petit bracelet qui ne demande que de la découpe de cuir et un petit porte-monnaie, qui lui ne requiert que quelques points à la main et légers coups de pédale.

C'est parti.

oOo

Le bracelet est inspiré de la manchette que j'avais déjà réalisée en strass (ici) sur une idée de Bobines d'Elo (encore elle !). Il est pour ma meilleure amie, et comme elle ne jure que par les couleurs foncées, j'ai voulu lui plaire en utilisant une chute de cuir grise (c'est le plus dark que j'avais) et des strass thermocollants noirs. Ils sont moins scintillants que les strass blancs de la manchette précédente... c'est différent.

Même technique en tout cas que la dernière fois : traçage au crayon, découpage, et apposition des strass à la pince à épiler, one by one, fixés ensuite au fer à repasser (Bernardo pour celles qui ont l'habitude de me lire ;P). Un peu de minutie, pas mal de patiente et voilà le résultat :

1

2

3

5

6

oOo

Pour le porte-monnaie, il s'agit d'une improvisation avec trois rectangles et un zip (acheté 10 centimes sur le marché). Comme le destinataire est très peu porté sur les frous frous en tout genre, la consigne était de le faire le plus "neutre" et plat possible. Ma seule et unique fantaisie a été d'oser un fil contrasté pour la couture du zip, que j'ai fait à la machine mais en tournant à la main (pour ne pas risquer de casser mon aiguille et obtenir un point régulier). 

Mission accomplie car l'heureux propriétaire du porte-monnaie l'utilise et le porte quotidiennement dans ses poches, sans s'en soucier. Sa chérie m'est, depuis, très reconnaissante pour les pièces qu'elle ne retrouve désormais plus dans le tambour de leur machine à laver.

1

2

3

4

 

Bonne semaine :)

oOo

 bande_pour article_blog-10