Ami(e)s de la blogosphère bonjour !

J'espère que vous allez bien et que votre passage à l'an 2014 s'est bien déroulé.... J'en profite d'ailleurs pour vous souhaiter une délicieuse nouvelle année, qu'elle vous apporte santé, bonheur, prospérité et créativité pour un tas de nouveaux projets.

Parenthèse terminée, retour à l'objet de ce blog, la couture.

Je vous l'avais plus ou moins annoncé en glissant quelques allusions lors de mes précédents messages : cette année, avec mes deux copines Bobines d'Elo et Le-Chat-qui-Guette, nous nous sommes lancé le défi fou de réaliser pour nos chéris respectifs ZE chemise d'homme, à mettre sous le sapin !

Mais quelle idée ???? Tellement ce défi s'est révélé difficile et complexe pour moi !

Tout d'abord, comme un winneuse, je me suis dit que je ne prendrai pas de patron (comme si le défi n'était pas assez balaise comme ça !) et que je "recopierais" le modèle de la chemise qui lui va le mieux. Comme monsieur porte des chemises tous les jours au travail, je voulais qu'elle lui aille bien, que ce soit la bonne coupe (car monsieur est pointilleux ^__^) et surtout qu'il puisse la porter au bureau.

Une fois sa chemise "préférée" posée à plat je me suis rendue compte de l'impossibilité de la décalquer sans la découdre.

J'ai donc retrouvé une once de lucidité, et ai commandé le patron Aime comme Mister de Aime comme Marie. Entre temps, j'avais choisi un super coton un peu velouté vert anis, avec un velours aussi mais liberty couleurs d'automne, pour les empiècements, qui reprenait bien les touches de vert anis et contrastait parfaitement.

Patron réceptionné, je me suis donc lancée dans les découpes et la confection. Heureusement que je m'y suis prise "à l'avance" car cette première version a été une véritable catastrophe : tissu beaucoup trop épais, liberty trop fleuri pour les fonctions d'ingénieur de monsieur (et pour ses goûts surtout!!!) et une réalisation horrible. J'avais à peu près réussi à faire correspondre le devant et le dos au niveau de l'empiècement des épaules, mais c'est le résultat du col qui m'a obligée à devoir considérer cette version comme un brouillon. Un col si cartonné et d'une rigidité telle qu'il aurait été le premier col qui fait rasoir à barbe en même temps ! Bref. Un col beaucoup trop agressif.

J'ai donc été contrainte de repartir de zéro... et de revoir mes choix, avec un tissu tout fin et plus "classique", un contrastant moins "champêtre" et un thermocollant cette fois non destiné à solidifier la coque des bateaux !

Ces quelques ajustements effectués, la deuxième version est allée beaucoup mieux. Évidement, je vous passe les détails sur le timing, car de "en avance", je suis passée au stade de carrément à la bourre pour la V2. J'ai reçu le tissu très tard et j'ai eu un projet de vrai travail entre-temps qui a du passer en priorité. Je me suis mise à coudre cette deuxième chemise autour du 20 ou 21 décembre, après dîner, planquée dans la chambre pour que monsieur ait la surprise jusqu'au bout.... des conditions de travail tellement habituelles chaotiques... et stressantes, car, au-delà du fait que mes deux autres cops de défi me narguaient car elles avaient terminé la leur, je voulais vraiment que mon chouchou la reçoive pour Noël.

Mais j'en suis venue à bout, et heureusement qu'il y a eu mon "brouillon" pour me familiariser avec le projet. J'ai trouvé le montage du col et des poignets vraiment difficile pour moi, et la réalisation des oeillets à la machine était également une première (et ça se voit....).

Le résultat est plutôt sobre, et cette fois, à contrario, le thermocollant était trop fin (no comment....) mais bon, je me suis appliquée comme une folle pour que les finitions soient les plus propres possible, couture anglaise et utilisation du fer à repasser pour la moindre piqûre.... car je voulais qu'il la mette, je ne me suis pas donné tout ce mal pour rien kô-même !

Finie de justesse et emballée pour le lendemain, offerte pas un papa noël très improbable (épisode à raconter une prochaine fois...) mon chouchou a été très surpris, il l'a aimée et s'est empressé de l'essayer. C'est en la voyant sur lui que j'ai pu enfin souffler de soulagement... et il l'a gardée toute la journée :D

Bon OK le col a l'air vraiment tout mollasson, mais elle est portable pour le travail, et SURTOUT, Aime comme Mister est le modèle qui lui va et que je recommencerai sûrement, avec plus de calme pour choisir les combinaisons de tissu, plus de temps et d'organisation pour la réaliser. Enfin, c'est ce que je dis.....

Allez, voilà ma copie pour ce défi, surtout allez voir celles de mes copines Bobines d'Elo ICI et Le-Chat-qui-Guette ICI !

Merci à vous d'ailleurs les coupines d'avoir participé à ce projet très osé, et merci à vous qui êtes arrivés au bout de ce message laborieux et merci à mon mari chériiiiiiiiiiii de se prêter au jeu des photos :)

oOo

Chemise 1

Chemise 2

Chemise 3

Chemise 4

Chemise flou

Chemise B&W

Alors, verdict ?

 oOo

Très belle année à vous tous

Que vos rêves se réalisent

oOo